La réflexion individuelle nourrit les pratiques collectives.
//
Donner des racines à l'avenir

Rue de la Mémoire est un laboratoire culturel et pédagogique qui vise à faire de la mémoire sous toutes ses formes une fabrique de lien social. Le champ de son action, centré à l'origine sur l'éducation à la paix et la formation citoyenne dans une perspective historique, s'est élargi au fil des expériences jusqu'à couvrir aujoud'hui un domaine que l'on pourrait qualifier d'écologie mémorielle.

Au croisement entre l'action culturelle, l'éducation populaire et l'économie sociale, les travaux de Rue de la Mémoire ont comme point commun d'interroger les héritages individuels afin de favoriser des (éco)systèmes collectifs fondés sur la (bio)diversité. Vous trouverez sur ce site une présentation de nos 
ateliers, conférences, spectacles et publications, ainsi qu'un exposé des principes qui les sous-tendent. Bonne visite !
//


//
Publications pédagogiques


Guiseppe Arcimboldo, L'été (1573).
///
À paraître fin 2017

Nature et cultures, guide franco-allemand de l'éducation à l'environnement composé d'un mémento historique, de 20 fiches méthodologiques et d'un glossaire de plus de 200 mots ou expressions. Publié avec le soutien de l'Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ).

Disponibles sur commande

Après-hier

Dans le cadre de son programme culturel, Rue de la Mémoire vous invite actuellement à découvrir deux productions de l'artiste multimédia FERDEUS sur le thème de la mémoire :

René Magritte, La Mémoire (1948) - fragment.
//
Les entretiens de la sirène

Le premier mercredi de chaque mois, à midi, Rue de la Mémoire publie sur son site un entretien avec un-e artiste, un-e militant-e, un-e pédagogue ou un-e scientifique dont les travaux sont en résonance avec ses propres recherches.

///
En octobre 2017, vous êtes convié-e à une rencontre virtuelle avec Elisabeth Kulus (directrice du Centre d'Initiation à la Nature et à l'Environnement de Bussière, à Strasbourg). Tous les entretiens de l'année sont à retrouver sur cette page.